ActusPrécisions sur la pratique de la chasse après le couvre-feu

Publié le 25/01/2021

Inscription à la newsletter
Imprimer
  • Accueil
  • Actus
  • Précisions sur la pratique de la chasse après le couvre-feu

Le 16 janvier 2021, un couvre-feu a été instauré, de 18h00 à 6h00, sur tout le territoire national, afin de lutter contre la propagation de la Covid-19. Dans ce contexte sanitaire si particulier, la FNC a sollicité officiellement par courrier le Ministère de la Transition Ecologique afin que les actions de régulation du grand gibier puissent bénéficier d’une dérogation à ce couvre-feu en tant que mission d’intérêt général.

Une information écrite d’Olivier THIBAULT, Directeur de l'eau et de la biodiversité au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a été transmise le weekend dernier confirmant la possibilité de déroger au couvre-feu. De plus, en fin de matinée, nous avons eu un retour positif de la Préfecture de la Charente nous confirmant que les chasseurs de grand gibier, et uniquement eux, peuvent déroger au couvre-feu en remplissant impérativement l’attestation de déplacement dérogatoire durant les horaires du couvre-feu et en cochant la case n°6 « Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ».

C’est ainsi que les chasseurs de grand gibier pourront rentrer après 18h00 (récupération des chiens après la battue, ramassage des animaux prélevés…) et/ou partir avant 6h00 pour se rendre sur le lieu même de la battue. L’attestation obligatoire à remplir est téléchargeable à partir du lien suivant : https://media.interieur.gouv.fr/attestation-couvre-feu-covid-19/

Nous vous rappelons que lors des chasses collectives, les rassemblements doivent se faire en extérieur et le port du masque est obligatoire. De même, à la fin de chaque battue, pour éviscérer et dépouiller les animaux prélevés, veillez à éviter tout regroupement de personnes. Bien évidemment, même si nous le regrettons tous, les moments de convivialité d’après-chasse sont toujours interdits.

Attention, cette dérogation ne s’applique pas pour les chasses du petit gibier et des migrateurs en ce sens qu’elles ne constituent pas en cette période de crise sanitaire d’actes de régulation des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts. Les chasseurs concernés devront, dans ce cas, se conformer aux obligations du couvre-feu.

Merci par avance de votre compréhension.